mardi 9 octobre 2018

15442109_10208460122487811_495750843554647743_n

  • Facebook

vendredi 28 septembre 2018

https://www.facebook.com/lenouvelobservateur/videos/297757314340763/?hc_ref=ARTnZjJKhm4TNBMUe5xgGPCAFUOH9pbFwO3KARpG4712BYShBuqlqbt4jxvDfya8Wlo&__xts__%5B0%5D=68.ARAgwLGHVIaAN0YUmDMJqUx4rNMSn-u5WezDwHbE4DuK4R30DPQErxVGHXRiRCrtb-Fslm96XIrS6WJZnpZBZt9s4NiLFjmUbzH1toWUY-pojcZ6qgf3uBZaHJt2xtapPtlNzANV6d-Q8qcuY4LvNHKqYX9kjxsW38YpiFLXA_0vKzoTKQAV6VC07Ely41ODtwqSTKtvs9xjYaXRLlqjAo5q4eeZfBbqZnknhnNc&__tn__=FC-R

 

  • Facebook

dimanche 15 juillet 2018

Contrairement à ce que l’on peut croire la dépression n’est que très rarement une maladie à soigner par des médicaments. Le plus souvent elle se présente d’abord sous une forme atténuée, la déprime.

 

Parfois le malaise qui couve en douce est tellement redouté et mal vu par l’entourage qu’il est remplacé par une agitation stérile destinée à dissimuler un pénible sentiment d’inexistence

 

L’anorexie, la boulimie, ou des comportements compulsifs peuvent être  l’indication d’un mal être qui se cache.

 

Vous êtes en déprime, faites deux ou trois respiration profonde vous constatez que votre humeur est triste.

 

Vous avez de moins en moins envie de quoi que ce soit. Cet état dépressif met à jour une profonde insatisfaction. La tristesse est une amie qui essaie de vous dire que quelque chose ne va pas dans votre vie, dans ce qui vous arrive ou dans ce qui ne vous arrive pas.

 

Oui avouez- le vous en avez ras le bol ! il y a longtemps que vous vivez dans la frustration. Vous souffrez d’un manque. Manque de quoi ?

Est-ce votre situation professionnelle ou amoureuse qui vous parait lourde ou même vous insupporte ? Vous en avez marre de suivre un chemin qui ne vous convient plus ! Avouez-le à vous même.

 

Pendant trop longtemps le goût de vivre restait fugitif. Dans la relation aux autres vous vous efforciez de paraître sans problème au pris d’étouffer la petite voix intérieure qui disait « Stop ».

 

Pendant quelque temps il va falloir trouver le moyen de décharger l’accumulation de vos tensions.

Il vous faut vous remuer, vous secouer. De la course ? Boxer sur un punching ball ? Faire de la batterie ?

 

Si vous avez pris conscience de ce qui vous manque vous bouillez intérieurement. Lâchez-vous.

Vous imaginez peut être qu’il vous faut éprouver le moins d’émotions pénibles possibles. Au contraire. C’est faux.

C’est plutôt le refus de faire face à la souffrance et à la peine qui conduit lentement mais sûrement à la dépression  Parce qu’en refusant d’éprouver vos émotions, vous vous déconnectez de vous-même et c’est cette déconnexion entre votre tête et votre cœur qui vous met mal.

Vous craignez le retour des émotions parce que vous avez peur. Pourquoi continuer de fermer les yeux sur ce qui ne va pas ? Rien ne va plus.

 

Pourquoi se le dire ? Pour admettre enfin qu’il y a un changement à faire. Changer son fusil d’épaule et plus encore tout simplement vivre autrement. Peut être avez-essayé d’oublier que quelque chose faisait mal. Osez faire le premier pas. Osez faire un pas de côté. Changer vos habitudes. Il va falloir abandonner quelque chose.

 

Peut être avez-vous besoin d’un en droit calme et isolé pour crier. La vie est difficile, il faut se battre. Entraînez-vous ! Et quand vous serez bien réveillé vous allez commencer à voir le bout du tunnel.

 

Vous pouvez chasser la déprime et profitez de la vie.

 

S’il vous restait six mois à vivre comment les utiliseriez-vous ? Que feriez-vous ? Et dans quel ordre de priorité ? Et chaque jour qu’allez-vous trouver de nouveau pour vous faire plaisir ? Et pourquoi pas pour vous amuser ?

 

Préparez sur une table une grande feuille de papier, écrivez vos projets. Parsemez votre environnement de post-it sur lesquels vous allez notez vos aspirations essentielles. Le soir avant de vous endormir vous allez visualiser des scènes agréables de votre vie future. Soyez pour vous-mêmes votre ange gardien. Encouragez-vous ! Rappelez-vous ce que disait Mère Teresa : « La vie, c’est une aventure : ose-la. »

 

…. l’échec n’existe pas seuls existent les résultats. Et avec de la persévérance on arrive toujours à quelque chose. Mais de toute façon l’art de bien vivre est de placer tout son bonheur dans l’action aimée non dans les résultats toujours aléatoires car on ne gouverne pas tout !

 

Laissez- moi vous raconter l’histoire d’un homme. Il s’agit d’un individu qui :

Fit faillite à l’âge de 31 ans

Fut battu aux élections législatives à 32 ans

Fit de nouveau faillite à 34 ans

Vit mourir sa petite amie à 35 ans

Eut une dépression nerveuse à 36 ans

Fut battu aux élections locales à 38 ans

Fut battu aux élections au Congrès à 43 ans

Fut battu aux élections au Congrès à 46 ans

Fut battu aux élections au Congrès à 48 ans

Fut battu aux élections au Sénat à 55 ans

Ne put s’inscrire aux élections à la vice- présidence à 56 ans

Fut battu aux élections au Sénat à 58 ans

Fut élu président des Etats- Unis à l’âge de 60 ans

Cet homme s’appelait Abraham Lincoln

 

Pour cueillir des moments de bonheur il suffit :

De faire ce dont on a vraiment envie.

De faire du bien autour de soi.

De sourire.

De fuir autant que possibles les personnes toxiques

De cultiver la compagnie des personnes bienveillantes.

De s’entourer de belles choses

D’observer les gens heureux

D’écouter de la musique

Etc …

 

 

 

 

  • Facebook

mercredi 31 janvier 2018

Pervers narcissique : le fait de fuir une personne affublée de problèmes profonds nous aide à prendre conscience de nos propres manquements pour mieux les surmonter.

 

  • Facebook

jeudi 7 décembre 2017

« Un jour d’hiver glacial, les porcs-épics d’un troupeau se serrèrent les uns contre les autres afin de se protéger contre le froid par leur chaleur réciproque.

Mais douloureusement gênés par les piquants, ils ne tardèrent pas à s’écarter de nouveau les uns des autres.

Obligés de se rapprocher de nouveau, en raison du froid persistant, ils éprouvèrent une fois de plus l’action désagréable des piquants et ces alternatives de rapprochement et d’éloignement durèrent jusqu’à ce qu’ils aient trouvé une distance convenable où ils se sentent à l’abri des maux. »

Schopenhauer

  • Facebook

vendredi 29 septembre 2017

Je me choisis

Je ne veux plus me nier, nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes.

Je veux être respectée, écoutée, entendue.

Je veux grandir, changer, m’aimer. Je veux rêver, rire, m’épanouir.

Je me réserve le droit d’essayer, de me tromper ;

de recommencer, d’essayer encore et de réussir.

J’accepte ma souffrance ma déception

Je sais qu’avec le temps mon cœur va guérir d’avoir mal aimé.

Et peut-être qu’avec le temps, j’oserai à nouveau tenter l’expérience d’aimer et d’être aimée.

 

 

Guénaelle Dagorne

 

  • Facebook

dimanche 24 septembre 2017

- Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir,
mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

– Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou
la sienne, et ça vous déprime parfois ….

Comment rebondir ?

– Vous êtes célibataire et vous avez vécu dans la répétition des histoires décevantes
Comment trouver la bonne personne ?

Vous appréhendez de nouvelles relations affectives car vous avez souffert, mais la solitude vous pèse.

Que faire ?

Il vous semble traîner un malaise depuis des années

Comment vous en débarrasser ?

Pour un changement efficace, je peux vous accompagner sur le chemin.

Suite à un premier contact 06 68 74 81 15

Vous pourrez me rencontrer en face à face ou par une série d’entretiens téléphoniques et/ou de suivis par mail.

 

Claude Marc Aubry               Psychologue, Psychanalyste, Coach Ecrivain

 Pour en savoir plus vous pouvez me chercher sur Google :

https://www.google.fr/search?site=&source=hp&q=claude+marc+aubry&oq=claude&gs_l=hp.1.0.35i39j0j0i131l2j0l6.1460.4134.0.10568.7.7.0.0.0.0.176.1035.0j7.7.0….0…1c.1.64.hp..0.6.855.0.H_PpuESaNJw

  • Facebook

samedi 9 septembre 2017

http://www.psycho-ressources.com/claude-marc-aubry.html

  • Facebook

samedi 9 septembre 2017

L’image contient peut-être : 1 personne

  • Facebook

samedi 9 septembre 2017

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209332423963427&set=picfp.1108036079.10207437190503775&type=3&theater

L’image contient peut-être : texte

 

  • Facebook